Gobos : vous en avez certainement vus ! ce sont des projections sur un cyclo (toile décor scène uni). Mais c'est un peu cher pour une école associative, alors je me suis lancée. Ce n'est pas plus grand q'un CD, d'ailleurs je les range dans un boîtier CD. Le plus important c'est de trouver la matière. Je me suis adressée à mon imprimeur -toujours avoir de bonnes relations avec les fournisseurs! - j'ai pu récupérer gracieusement des plaques offset. Il faut créer un gabarit puis le plus difficile creuser les traits avec une ponceuse miniature, un bon éclairage. C'est long, très méticuleux et précis.
Mon tout premier Gobo a été pour le ballet Don Quichotte, ma chère prof Delphine qui sait que rien ne m'arrête m'a demandé si j'étais capable de faire un moulin..... mais OUI ! Le gobo s'installe devant un projecteur et l'avantage c'est que selon les éclairages sur le cyclo l'effet est garanti, la partie découpée reste blanche mais le reste change de couleur

gobo

Pour notre spectacle "Les coulisses de Paris" ce sont 2 gobos que j'ai réalisés, l'Arc de Triompe et une entrée de métro. La barre était très haute mais assez réussie.

gobo arc

gobo metro

 Le plus impressionnant lors du final de ce ballet lorsque l'Arc de Triomphe s'est incrusté sur le drapeau tricolore. Emotion garantie

revolution6

En 2012 nous avons trouvé un nom à notre école et j'ai réalisé un gobo pour le final de nos spectacles. C'est toujours un moment magique quand le mot REVERENCE s'affiche devant tous nos élèves.

reverence